in

Ce qu’il faut savoir sur le service à la personne et le jardinage pour un auto-entrepreneur.

jardin et jardinage (4)

Certaines personnes trouvent difficile, voire impossible, d’accomplir certaines tâches quotidiennes, comme le jardinage ou le nettoyage, par manque d’expérience ou de temps. Il est possible d’engager un entrepreneur indépendant « services à la personne« . Les services à la personne sont des emplois qui aident les gens dans leur vie quotidienne. Le jardinage fait partie de ces tâches. L’exercice de cette activité est autorisé par la loi. Continuez à lire pour en savoir plus. Vous trouverez toutes les réponses à toutes vos questions sur ce nouveau service en lisant cet article.

Qu’est-ce que le service à la personne ?

Les services à la personne sont une variété de services qui sont fournis à domicile pour répondre aux besoins d’une personne qui est incapable d’effectuer une tâche spécifique. La majorité des activités sont effectuées gratuitement, à l’exception de celles qui ont un impact sur les personnes âgées, les jeunes enfants ou les personnes handicapées. Vous devez avoir une licence pour travailler avec ces personnes.

Toutes les entreprises de services à la personne, qu’elles soient agréées ou non, doivent déclarer leur activité pour pouvoir bénéficier des avantages fiscaux et sociaux. Vous risquez de voir votre organisme supprimé de l’annuaire des organismes de services à la personne et de toutes les autres listes si vous ne tenez pas compte de ces éléments.

Qu’est-ce que cela implique ?

Les auto-entrepreneurs ne sont pas autorisés à jardiner ou à participer à d’autres activités d’entretien des espaces verts. Ce sont des activités plus agricoles que celles autorisées par le régime de la micro-entreprise. Ils dépendent uniquement de la (MSA Mutuelle Soziale Agricole.

A LIRE :   Il était une fois quand tu étais petit …

Il y a de l’espoir ! Vous pouvez encore obtenir le statut d’autoentrepreneur et créer votre propre microentreprise. La déclaration de pluriactivité est le seul moyen d’y parvenir. Il est possible d’enregistrer votre micro-entreprise de jardinage au titre du service à la personne et d’exercer également une activité. Ces services sont abordables et comprennent les travaux ménagers et les petits travaux.

Vous devez également proposer une activité complémentaire, et d’autres conditions doivent être remplies. Vous devez d’abord effectuer vos missions de jardinage au domicile de votre client. En effet, vous n’êtes pas autorisé à travailler pour une entreprise. Il n’est pas permis de commercialiser du matérielou des produits de jardinage. Toutes vos missions doivent porter sur l’entretien de potagers et de jardins.

Les impôts sont moins élevés pour les services personnels et le jardinage en tant qu’entrepreneur indépendant.

Vous pouvez obtenir une déduction fiscale allant jusqu’à -50% en utilisant le service à la personne. Vous devez être prudent avec les travaux de jardinage car le montant qui est dépensé dans le cadre de l’aide à la personne ne peut pas dépasser 5 000 euros. Vous devez également effectuer un paiement justifié afin de bénéficier d’une réduction d’impôt. Il est important de payer par virement bancaire, par carte bancaire, par prélèvement automatique ou par carte de crédit. Il est également possible d’utiliser des titres interbancaires ou des titres universels de paiement, ou encore des chèques emploi service universel. Pour pouvoir bénéficier de la réduction d’impôt, l’entrepreneur de jardinage doit fournir un document contenant les éléments suivants :

A LIRE :   Comment obtenir une aide au jardinage pour les personnes âgées : Qui contacter ?
  • Le nom et l’adresse de toute entreprise ayant réalisé le service à la personne ou au bénéficiaire ;
  • La date de l’agrément et son numéro
  • Voici un récapitulatif de toutes les interventions qui ont été effectuées, leur durée et leurs dates, ainsi que les noms et numéros des intervenants.
  • Enfin, le prix horaire ou forfaitaire de la prestation.

Le client peut demander une déduction fiscale en fournissant un tel document. Si le client a payé le prestataire de services par chèque-emploi universel (CESU), il doit mentionner le montant exact. Parfois, l’employeur peut financer une partie des travaux.